Chapitre 16

La famille du Puy-Montbrun subsistante,
et les généalogistes récents
On pressent les infox

Les généalogistes récents présentent la branche aînée de la famille du Puy en Albigeois sous le nom de du Puy-Montbrun qu’elle a pris à la suite de demande qui a été faite à sa famille, les du Puy de l’Albigeois, de pérenniser Montbrun [Voir Annexe 16A]. C’est celle dont est issu le colonel du Puy-Montbrun [Voir Annexe 16B]

Les ouvrages

Il s’agit, en commençant par les plus récents :

◊ En 2009, de Patrice de Clinchamps dans son Dictionnaire et Armorial de la Noblesse, Éditions Patrice du Puy, Tome V supplément1, page 1693. [Voir Annexe 16C].

La filiation de référence est celle donnée par Saint-Allais en ce qu’il a repris (quasi mot pour mot) les termes de Louis-Nicolas-Hyacinthe Chérin pour l’admission d’un membre des du Puy de l’Albigeois aux Honneurs de la Cour.

Cette filiation est poursuivie jusqu’à aujourd’hui selon les actes présentés à l’Association de la noblesse française.

◊ En 2007 de Régis Valette dans son Catalogue de la Noblesse Française, Éditions Robert Laffont.

Dans tous ses catalogues l’auteur est lapidaire. 

À noter – et c’est très regrettable pour cet auteur (et très probablement plutôt s’agissant de sa dernière livraison pour ceux qui mettent en page pour lui)— qu’il fournit pour date d’extinction des (vrais) du Puy-Montbrun du Dauphiné celle qui est la moins crédible. Celle donnée par Jacques du Puy-Rochefort à La Chenaye-Desbois.

◊ En 1976 du Dr M Dugast Rouillé dans son : Le Nobiliaire de France, Imprimerie Presses Jurasiennes, Dole, Tome II, page 1378.

On lit une filiation directe depuis 1190 et le nom cité en 1110 conformément à la filiation examinée par LNH Chérin et admise par nombre d’auteurs.

On lit aussi la lettre patente par laquelle un membre de la branche cadette connue est autorisé à s’appeler du Puy-Melgueil.

◊ En 1972, par F de Saint-Simon et E. de Seréville dans leur Dictionnaire de la noblesse, Éditions Contrepoint, Paris VIe, supplément2, page 314.

La notice du Puy-Montbrun de cet ouvrage contient en germe l’origine des fake news de Wikipédia et Généawiki. Elle va nous amener jusqu’à l’usurpateur du nom du Puy-Montbrun longtemps soutenu par Wikipédia et toujours aujourd’hui3 par Généawiki. 

Aussi allons nous présenter cette notice avec une attention toute particulière. Le lecteur ne nous en voudra pas. C’est le fond du dossier.

INFOX, où l’on commence à comprendre l’origine des Fake News

D’abord le texte de la notice. 
On lit :
« du PUY-MONTBRUN, olim : PODIO, del PUECH ANF. Languedoc (Albigeois). D’or au lion de gueules.
Cette ancienne maison de chevalerie est du Puy ou Dupuy…
Elle se croisa au XIIe siècle et Raymond du Puy, 2e Grand-maître de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, de 1120 à 1160, semble être de cette maison…
Elle fut reçue aux Honneurs de la Cour dans sa branche Melgueil en 1788… »

La notice se termine par :
Ce qui importe c’est que la maison Albigeoise est la seule du Puy ou du Puy- Montbrun aujourd’hui.

Une observation que complète la dédicace de F. de Saint-Simon faite au colonel du Puy-Montbrun, pour laquelle [Voir Annexe 16D] le Dictionnaire… tente de mettre un point final à tous les patronymes fameux des du Puy-Montbrun.
En amical hommage au seul vrai Puy-Montbrun que nous ayons de nos jours.
F de Saint-Simon, Paris, décembre 1977

Pourquoi le seul vrai Puy-Montbrun que nous ayons de nos jours ?

À la découverte du pot aux roses

On comprend aisément ce qui se dit à demi-mot dans cette dédicace.

Tout le petit monde de la généalogie sait à l’époque que des usurpateurs utilisent le nom du Puy-Montbrun.

Pour M.de Saint-Simon, cette usurpation est évidente. Et lui, il l’écrit.

Pourquoi donc cette usurpation ? 
Peut-on expliquer le comportement de l’usurpateur ? La réponse est oui, grâce aux Archives Nationales.

Nous avons présenté la famille Rocher ou Rochier devenue successivement ce que l’on voit ci-contre pour finir par de Rocher de Labaume Dupuy-Montbrun comme l’indique le Dr Dugast Rouillé dans l’extrait ci-dessous4.

Dans cette famille on trouve plusieurs usurpateurs de haute volée qui transforment le DUPUY-MONTBRUN en du PUY-MONTBRUN, ce que nous avons montré.

chapitre 15

La branche aînée subsistante des du Puy (Albigeois) quatrième famille finalement appelée du Puy-Montbrun
ou Quand le nom du Puy-Montbrun a-t-il été définitivement porté par cette famille ?

chapitre 17

La cinquième famille qui a voulu se dire
« du Puy-Montbrun »
ou Un cas d’école encore d’actualité ?

notes

  1. 1 | Le supplément corrige la notice initiale erronée.
    Voir : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Famille_du_Puy-Montbrun.pdf et la référence du document avec :
    http://www.memodoc.fr/rechercheLibrairie.php?categorie=&titre=DICTIONNAIRE+ET+ARMORIAL+DE+LA+NOBLESSE+%28Familles+de+D+%E0+K%29&auteur=&itemPerPage=20&curPage=1.
  2. 2 | Le supplément corrige la notice initiale erronée.
  3. 3 | À la date de création de ce site.
  4. 4 | Michel Dugast Rouilé, Le Nobiliaire de France, Imprimerie Presses Jurassiennes, 1976, Tome II, page 786.